« The city can wait »
(Le Son du Maquis)

Pony Taylor, Apple Jelly, et maintenant Appletop, le rock indé en PACA a le Mistral en poupe ces temps-ci, et c’est assez rare pour le souligner. Inutile de dire que le niveau des maîtres en la matière (les Anglo-Saxons) est ici largement atteint. A l’écoute du titre « O.M.A.R. », single évident, difficile de ne pas penser aux Arctic Monkeys par exemple. Et des tubes, ce premier album en provenance de Hyères en contient un bon paquet. L’inspiration est éminemment 90’s, Sebadoh et Pixies en tête, et pas une seule fois le bon goût ne fait défaut à ces douze titres ravageurs. C’est impulsif, faussement naïf, assez tendu et rythmé, que demande le peuple ? « Firekids #2 » avait déjà mis le feu aux poudres, mais cet album c’est douze fois ça. Il donne envie de le remettre et de l’écouter jusqu’à plus soif ! myspace.com/appletop

Julien Deverre


Publié le