« The garden »
(Audiogram / Select)

Retour inattendu pour le collectif montréalais (c’est presque devenu une tradition), jadis emblème du funk moderne canadien. Après le succès mitigé de « Rosé », leur dernier essai paru en 2007, beaucoup croyaient que les membres du groupe avaient tourné la page. Eh bien non ! Et c’est une vraie béatitude pour les fans de ce qu’il est désormais convenu d’appeler la « Bran Van story », de voir renaître le groupe de ses cendres après qu’il soit mort à petit feu. Moins ambiant que son prédécesseur, « The garden » offre une polyculture des genres musicaux. Ainsi donc, le groupe a toujours ses racines bien ancrées dans un terreau fertile pour la « mélodiversité », permettant au funk, au disco, au progressif, à l’électro et au reggae/dub de pousser côte à côte et de se croiser. En ce sens, James Di Salvio (grand orchestrateur du collectif) agit à titre de pollinisateur sur son lopin de terre. Le résultat : un paysage sonore coloré et magnifiquement éclectique. Le jardin est arrivé à pleine maturité, au public de l’arroser ! Le site de Bran Van 3000

Emmanuel Lauzon


Publié le