« Karosia »
(Hellebore / Hors de Portée)

Sur la pochette, des silhouettes d’une petite fille et d’un gros ours : les héros d’un nouveau jeu pour console ? Les personnages d’une légende oubliée ? Ils se nomment Dasha & Vörse, elle chante, il est aux machines. Elle est de l’Est (de l’Europe), il est du Sud-Ouest (de la France), et ils ont mis leurs talents en commun pour créer un univers musical singulier, à la fois sombre et lumineux, fluide et mystérieux. « Karosia », troisième album du duo franco-russe (fondé en 2003), s’ouvre sur « Torsion » et ses martèlements électroniques, ses gros synthés lancinants montant en intensité, sa voix grave et blues qui s’élève soudain dans les aigus, ses guitares cristallines, répétitives… Nous avons des frissons, nous partons loin, vers des contrées battues par les vents, les sons s’y font lourds, cinglants, aiguisés. Sous le charme, nous pensons à d’autres chanteuses envoûtantes et charismatiques, telle Mona Soyoc de Kas Product. www.dasha-vorse.com

Elsa Songis


Publié le