« Huis-clos »
(Dezordr Records)

« Huis-clos », pièce sonore post-Psykick Lyrikah de mr.teddybear, asticote la conscience entre rêve et éveil, sans cauchemars. Sur quel pied y danser ? Aucun, car les rythmes multiples restent langoureux, à part le dubby « L’œil du cyclone ». Les Américains de Swans, Cocteau Twins, This Immortal Coil, toute l’écurie du label anglais spécialiste de la cold wave 4AD, trouveraient des accointances avec ces notes-là, débarrassées néanmoins des oripeaux gothiques. Plus loin « Pour l’instant » flirte avec le spleen de Mark Hollis (ex-Talk Talk). De vrais instruments achalandés avec précision rendent délicat, mais prégnant le propos musical. « L’Enfer, c’est les autres » entendait-on chez Sartre, la version homonyme de mr.teddybear dialogue plutôt avec Humanité et nous réconcilie avec elle. La jaquette en tissu orné de dorures contrastant avec le personnage au masque à gaz à l’intérieur, en constitue l’écrin idéal. Pourvu que ce « Huis-clos » s’ouvre à une vaste audience ! myspace.com/mr.teddybear

Vincent Michaud

Lire l’interview de Mr.teddybear ici.


Publié le