“Life”
(Autoproduit)

Dès les premiers instants de “Fade into the moon”, morceau d’ouverture de cette troisième œuvre d’Aube Lalvée, il se produit une illumination. Dans cette partition pourtant minimale et ce chant étrange, entrecoupé de silences, résonne une correspondance avec notre musique intérieure. Après le maxi “Faith”, le titre de l’album “Life” revêt une concision élémentaire pour dire des abstractions essentielles, à l’image d’une musique qui atteint comme rarement la quintessence des émotions. Composé sans visée scénique, cet opus épouse précisément les reliefs singuliers de l’univers de cette jeune musicienne dont la sensibilité incandescente rappelle parfois celle de Jeff Buckley, dans un registre plus expérimental et post-rock. Dans une sensation aiguë de vérité, les mots, les langues et les notes toujours au plus près du noyau, Aube L extrait de fonds viscéraux, souvent sombres, des forces vives et bouleversantes. aubelalvee.canalblog.com

Jessica Boucher-Rétif


Publié le