“Open the box”
(Le Chant du Monde)

Jazzy et nanti de jeux vocaux à gogo, le trio dépoussière allègrement les règles du genre, magnifié, entre autres, par Manhattan Transfert. Fraîcheur, intelligence, audace des compos comme des reprises, tout est réuni sur leur troisième album pour ne pas lasser. On est un peu éloigné de la baffe reçue avec leur premier opus (plus barré et plus électro), mais on est toujours séduit par ces trouvailles vocales ou musicales, par les univers explorés et par les mélopées orientales de la craquante Yona (entre Muriel de Niagara et Natacha Atlas) ! Deux sax, un trombone, flûte, derbouka, loopers et autres instruments du monde, le groupe pétille sur scène où il ne faut surtout pas le rater (ils reviennent d’une douzaine de pays autour du globe pour une tournée française jusqu’à fin septembre). Mixage des langues aussi avec ici l’anglais, l’égyptien, le français (sonnant assez Michel Legrand) ou… “l’indi-lao”, langue inventée par le groupe. www.sashirdlao.com

Serge Beyer


Publié le