« To the roots »
(Les Disques du Tigre)

Le punk a 33 ans ! Mine de rien, avec un passé chargé d’excès comme le sien, le No Future a toujours de l’avenir. 33 ans, l’âge d’aller faire l’acrobate les bras en croix, l’âge de se marier et de poser les amplis. Sur ses 33 ans, Steff Tej et les Ejectés en occupent les deux tiers, soit vingt ans à tracer le sillon d’un punk-rock-ska-reggae-rocksteady à la sauce jamaïco-british. Sacré passé, sacré passif ! Fidèle, sincère, généreux, « To the roots » est un disque qui ne se la raconte pas ; entre Brixton, Kingston et Limoges, le triangle des bermudas-Doc Martens où se sont perdus Suzie la headbanger, Sheena la punk-rocker, Sid le vicieux et tant d’autres. En anglais – et la référence aux Clash devient lumineuse d’évidence – en français parce que quand même… « To the roots » est le retour aux sources d’un groupe qui ne s’est jamais éloigné, qui ne s’est jamais perdu. « Hey ho, let’s go ! » myspace.com/stefftejtrio

Yan Pradeau


Publié le