« Night of the living robots »
(Deaf Rock Records)

Collages et photomontages : le premier album de ce quartette strasbourgeois porte parfaitement sa pochette. Nourri d’improbables souvenirs des années 80 et 90, entre sons de claviers, futurisme datés et influences dance floor, cet opus est une mixture foutraque d’électro dynamique et de pop-rock colorée, qui compense par l’énergie son manque de profondeur et de moments réellement marquants. Se coulant dans une dérision quasi-disco ici, flirtant là avec le ton plus moderne de Daft Punk ou un rock à guitares british, « Night of the living robots » est un incessant et étourdissant télescopage sonore parfois difficile à suivre. L’énergie festive qui s’en dégage semble confirmer l’intérêt essentiellement scénique d’une musique qui cultive tant son second degré et son décalage. myspace.com/coltsilversband

Jessica Boucher-Rétif


Publié le