Qu’il s’agisse du génocide d’un million et demi d’Arméniens sous l’empire ottoman entre 1915 et 1918, ou celui des peuples juifs, tsiganes, cambodgiens et rwandais qui ont ponctué de manière dramatique le XXe siècle, ces crimes contre l’humanité restent une plaie béante dans la conscience universelle. Dans ce contexte, Amnésie Internationale inscrit sa démarche autour de trois grands axes:  le travail de mémoire, acte nécessaire pour les rescapés et les générations issues de ces tragédies, la résistance face aux négationnismes et la prévention de ces actes barbares, pour que l’Histoire ne se répète plus. Initiative de la Jeunesse Arménienne de France, une journée-événement de combat contre le négationnisme : samedi 6 mars 2010, 15h / Docks des Suds, Marseille. Concerts de soutien Goran Bregovic, Sayon Bamba, Nevchehirlian, Poum Tcha
www.la-jaf.com et Amnésie Internationale


Publié le