SissokoSegal« Chamber music »
(No Format !)

Comme toujours lors de la rencontre discographique entre deux personnalités, qui plus est aux mondes musicaux différents, la réussite n’est pas assurée. Bon présage ici, la relation sonore entre Ballaké Sissoko et Vincent Segal s’est concrétisée chez No Format !, une bien nommée maison qui a fait sacerdoce de l’absence de règles préconçues. Convivialité et harmonie s’étalent néanmoins dans la «  »Chamber music ». Sise à Bamako chez Ballaké Sissoko, l’alcôve se révèle un formidable terrain d’expression. Et si l’éclairage venait quelquefois à manquer dans la ville, les deux compères ont su orienter leurs élans créatifs. Ainsi dans la « Chamber » on ne s’endort pas  : le violoncelle de Vincent vibre intensément dans les recoins du spectre sonore, alors que les notes cristallines de la kora de Ballaké s’y étalent dans toute la largeur. Leur cohabitation y gagne des lendemains qui chantent sans paroles. www.noformat.net

Vincent Michaud


Publié le