« Shades of grey »
(Montauk / Codaex)

Heureuse découverte en 2006, le premier album du groupe tourangeau se démarquait : pop classieuse et sensible, que l’on rapprochait d’Anthony & The Johnsons. Un batteur fait désormais partie intégrante de la bande avec Aurélien (chant, piano) et Sylvain (basse), sans oublier Nathalie qui complète l’expression scénique avec ses vidéos. « Shades of grey » est peut-être moins éloquent : l’effet de surprise est passé, et la tension dramatique créée de main de maître hier n’a plus le même retentissement aujourd’hui. Il n’empêche : l’élégance des compositions est très forte, les émotions toujours bien orchestrées, et les surprises se dévoilent finalement une à une. Sur un songwriting classique, le groupe apporte xylophone, clavier, guitare, cordes… Quand les instruments et le chant s’embrasent, on assiste à de francs éclats rock (« Not for real »), contrastant avec des balades plus majestueuses (« My sweet failure »). www.thesugarplumfairypr.com

Béatrice Corceiro


Publié le