OestrogenaOrchestra« Ni vues, ni connues »
(Autoproduit)

Avec un nom pareil, inutile de vous dire que ce groupe ne comporte aucune dose de testostérone. « Oestrogena » c’est un clin d’œil aux « œstrogènes », une hormone sexuelle féminine. Effectivement ce disque est bourré de chansonnettes composées par des nénettes, pour des nénettes ! Mais si les hommes se penchent un peu sur la question, ils y apprendront forcément maintes choses sur le mystère de la féminité. Avec des voix dignes d’une grande chorale et des textes mi-poétiques, mi-réalistes et humoristiques, ces cinq filles passent en revue l’amour sous toutes ses formes. Il y a le payant (« Au marché du bonheur »), celui imbibé d’alcool (« J’veux boire ») ou encore celui qui distribue des petits papillons dans le ventre (« Pain d’épices »). Mais comme l’amour n’est pas toujours un long fleuve tranquille, et qu’ici on parle vrai, alors on n’oublie pas les disputes (« Un autre aujourd’hui ») ou les violences conjugales (« Purée de pois »).
myspace.com/oestrogena


Marilyne Clarac


Publié le