Laudanum« Decades »
(Monopsone / Differ-Ant)

Ce troisième cru d’un des plus intéressants artistes de l’Hexagone est un retour aux sources : alors que les deux premiers albums de Matthieu Malon sous le nom de Laudanum étaient marqués par la présence de nombreux invités, celui-ci se suffit à lui-même. Surtout, il revient à une tonalité plus rock, planté de guitares qui s’imposent en motifs insistants et ponctuellement plus lourds et noisy, lorsque ce ne sont pas les machines qui dessinent un climat presque industriel, assez dur et sombre. « Decades » fait se succéder quelques vagues calmes aux embruns cotonneux et un flot grossissant en déferlantes. Marqué par une scène pop indé très 90’s mais aussi par la new wave, cette impeccable collection de morceaux, resserrée et parachevée par une belle unité de ton, offre une pop synthétique dont certains attributs rappellent les regrettés Arab Strap : alanguissement spleenesque, nonchalance presque sensuelle et beauté fragile.
www.ilovelaudanum.com


Jessica Boucher-Rétif


Publié le