DelCielo« Sous les cendres »
(Idwet / La Baleine)

Le premier album du duo rennais confirme l’essai déjà réussi de leur maxi, sorti en 2007. Ecouter leurs douze nouveaux titres, c’est un peu comme danser un délicat tango avec Dexter le serial killer ou sauter du haut d’un précipice sans être sûr que le parachute s’ouvrira. Ici, pas de poésie fleur bleue ni de mots pour faire beau : les phrases coupent, scalpent, saignent. Liza Bastard murmure plus qu’elle ne chante des confidences acides et fragiles sous lesquelles on devine une rage contenue et volubile. Les textes décapants interrogent l’intime, dessinent la douce horreur d’un monde où le ciel d’acier ne laisse plus passer la lumière. Gaël Desbois, batteur compositeur accompagnant également Laetitia Sheriff, cisèle des arrangements brumeux et apocalyptiques. Les cendres de ces deux-là sont celles encore brûlantes d’un volcan recouvrant les villes alentours d’une couche de fumée belle et mortelle. myspace.com/opendelcielo

Aena Léo


Publié le