Antoine Chainas s’est attelé au 5ème volet des aventures de la journaliste Mona Cabriole, en « reportage » dans un très gothique 12ème arrondissement parisien. A terme tous auront  sa visite, mais nul doute que celui-ci s’avèrera le plus glacial. Catacombes et morgue plantent le décors, « Six pieds sous les vivants ». Comme toujours dans cette saga, la musique demeure omniprésente, une mélodie underground pour un meurtre en sous-sol. L’enquête tourne en effet autour de la disparition du corps d’une idole du rock ténébreux, sorte de mix de Lautréamont et de Bauhaus mâtiné de noirs désirs romantiques.six-pieds-sous-les-vivants(La Tengo Editions)

Publié le