dsfds(Grolektif / Luzic)

Oyez oyez ! Il est possible de parler électro, jazz et voix féminine, sans tomber dans un acid-jazz ringard ou une démo pour musicien frustré à 12 000 notes par secondes. Cet album brillant et inspiré, sonne comme chez les grands, et révèle des compositions haut de gamme, servies par des arrangements du même acabit et des musiciens d’une maturité exceptionnelle. À l’écoute de cet ovni magnifique, on pourra retenir les mélodies, portées par la voix lumineuse de Marine Pellegrini (qui sait à peu près tout chanter avec une classe et une facilité déconcertante) et cela sans lasser, tant l’univers est riche et original. Du sample, du scratch, du groove (quel batteur !), des trompettes travaillées, des pianos enregistrés avec brio, bref, c’est une pure réussite. Et le comble, c’est que cette formation sonne aussi bien sur scène que sur disque et arrive à reproduire en live, la magie qui se dégage de la galette. On est pas loin du miracle !

myspace.com/nrelax

PP

Publié le