Noof_-_Commerce_ecoutable1245696928(des Uns des Autres / L’Autre Distribution)

Les Wriggles n’ont décidément pas fini d’essaimer. Tandis que les frères Volovitch écument les scènes avec leur délicat Volo, c’est aujourd’hui l’emblématique Noof qui s’offre une nouvelle échappée solo. L’auto-proclamé « clown vocal », spécialisé dans les bruitages des chansons à la bouche, nous a déjà dévoilé des compos plus intimistes par le biais d’un premier album en 2004, et d’un spectacle mêlant théâtre d’objets, texte et beatbox, sur scène depuis 2006. Ce deuxième album révèle une facette désarmante de l’artiste : banal chagrin d’amour mué en troublante confession d’un hypocondriaque dépressif passé sur le salutaire divan (« les pleurs ont fini de m’amuser, mes rires commencent à couler »), solitude de la tournée, mésamour avec la capitale… D’un abord plaisant, les compos douces-amères se présentent comme le touchant bilan du clown qui remiserait provisoirement son nez rouge, pour se livrer avec une subtile pudeur. www.noof.fr

Julie Bordenave

Publié le