pochette-pochette-mespas-250(Autoprod / L’autre distribution)

« Tout ça pour plaire », « Le poids des concessions », « Après l’orage », « L’homme est un perroquet »… Au fil des titres, coule une colère retenue, rentrée, digérée. Si l’ironie pointe son nez au détour d’un couplet, au cynisme, Laurent préfère toujours l’introspection et la lucidité. Forcément, la démarche intime ne pouvait épouser qu’un accompagnement intimiste. Muni de sa guitare, l’homme Montagne se met à nu, distillant une musicalité d’une douceur ouatée quasi enfantine. Dans les arrangements, aussi présents que discrets, trompette, piano, chœurs, voix d’enfant, etc. confirment que l’artiste artisan est resté un Acrobate(s) des sons et des mots. Ton, écriture, interprétation façonnent une chanson pop des plus personnelle. En cette époque de resucée musicale, la démarche est évidemment salutaire. Souhaitons que nombreux seront les auditeurs à lui emboîter le pas. www.laurentmontagne.com

Bruno Aubin

Publié le