2144c240f73720217ee7680f1f370a50A les entendre, on dirait une troupe de comédie musicale bien chiadée. Et pourtant ils ne sont que deux ! C’est sur les bancs d’un cour de théâtre qu’Audrey Nobis et Gabriel Willem se mélangent, à l’image de la pochette de leur disque, pour former Audriel. D’anecdotes en petites tranches de vie, ils mettent en scène des personnages auxquels on s’attache… forcément. Leur joie de vivre est communicative ; ils sont une bouffée d’air pur et printanière avec des chansons mi-vitriolées mi-gaies. Impossible de s’ennuyer. Avec « J’ai peur de tout ! » ou « Rencontre », la première approche entre deux êtres devient un véritable fonds de commerce. « Paris », comme chez la chanteuse Camille, apparaît telle une ville ambivalente que l’on déteste, mais que l’on aime inexorablement. L’ode au « Canal de l’Ourcq » sent bon comme la Madeleine de Marcel Proust. Un regard pop énergique sur le théâtre de la vie empreint de subtils jeux de mots.

www.audriel.com

Marilyne Clarac

Publié le